LEGENDE POKEMON: KALOS L\'UNIVERS DE X ET Y

LEGENDE POKEMON: KALOS L\'UNIVERS DE X ET Y

677 678 Psystigri Mistigrix les nekomata

 

 

 

meowstic_by_eldrige-d6mhzlg.jpg

 

Le bakeneko (化け猫, monstre-chat) est une légende du folklore japonais transmise oralement qui serait à l'origine du bobtail japonais. C'est un chat ayant des pouvoirs surnaturels, de même que le kitsune ou le tanuki, qu'il acquiert en atteignant l'une (ou plusieurs) de ces caractéristiques : un âge de treize ans, un poids de plus d'un kan (unité de poids japonaise qui correspond environ à 3,5 kg) ou une très longue queue. Il arrive parfois que celle-ci se divise en deux, faisant alors du bakeneko un nekomata (猫又?).

Ce chat fantôme hante son foyer en menaçant la maisonnée et projetant des boules de feu. Il est souvent décrit comme se dressant sur ses pattes arrière prenant alors forme humaine. Il se peut également qu'il finisse par dévorer son maître dans le but de prendre sa place. Comme il est en apparence un chat tout à fait ordinaire, on ne laissait pas approcher les chats des cadavres car la légende veut que le bakeneko ait le don de réanimer un corps sans vie en sautant sur celui-ci, le ramenant ainsi à la conscience.
Parmi les autres légendes sur le bakeneko, on note qu'ils adoraient laper de l'huile de lampe (ce qui fait que beaucoup de chats aient pu être accusés à tort, cette huile étant alors faite à partir de graisse de poisson) ou que leurs cadavres avaient la taille de celui d'un homme.

Au début du xviie siècle, les japonais utilisaient les chats pour tuer les rats et les souris qui menaçaient les vers à soie. À cette époque il était illégal d'acheter ou vendre des chats, si bien que les rues des cités japonaises voyaient les chats errants pulluler. Dès lors, les légendes sur le bakeneko commencèrent à voir le jour : des chats marchant sur leurs pattes arrières, des chats qui parlent, changent de forme et ressuscitent même les morts. La superstition voulant que de la longueur de la queue du chat dépende son éventuelle transformation en bakeneko, les japonais prirent l'habitude de leur couper la queue.



14/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi